Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

      Il a fallu que je tombe malade pour que j'explore ces bouquins qui n'ont servi jusqu'à maintenant qu'a décorer ma modeste et petite bibliothèque et lire le livre de dieu que j'ai délaissé sans aucun prétexte … il a fallu pour cette course derrière le morceau de pain comme dit l'autre de s'arrêter , momentanément , pour que je retrouve du temps pour écrire … lire et écrire … lire autres choses que les cancers et les infections et écrire autres choses que des ordonnances et des bilans pour des patients qu'on ne ressente leurs souffrances et besoins qu'une fois malade … Meme si je ne peux comparer mes frissons passagères qui effacent les petits péchés et adoucit l'âme à leurs maladies malignes qui éprouvent la foi et enseignent la patience …

    La maladie nous rappelle ce que nous sommes … une faiblesse … notre composition … des cellules qui fonctionnent selon un système extraordinairement bien organisé et un équilibre constamment maintenu et hautement respecté mais que le moindre dérèglement , si nanométrique soit-il ; que la moindre mutation , aussi anarchique soit-elle peut générer malformation , inflammation ou cancérisation … ça nous rappelle ce qu'il est aussi … sa créativité … sa miséricorde … celui qui veille , quotidiennement , depuis très longtemps , sans qu'on se rende compte , à la stabilité de ces millions de processus biologiques et biochimiques qui se produisent dans chacune des 10 trillions de cellules qui font la vie de 7 milliards de personnes humaines !

Quand on tombe malade, on perd l'appétit pour nos plats favoris qu'on avale désagréablement juste pour tenir le coup … on manque d'intérêt pour le jeu et le divertissement … on ne songe qu'à la guérison … qu'à l'extraction de ce mal qui nous ronge … la maladie organique divulgue ainsi notre égoïsme et trahison vis-à-vis des grandes maladies sociales qui décomposent chaque jour le corps de notre communauté musulmane ... devant lesquelles on change d'attitude ... que l'on préfère fuir ... la perte de l'identité , l'acculturation, la dépendance , la bassesse , l'ignorance , la division ,l'invasion, la guerre, l'oppression, la terreur , la peur, la colonisabilité , la colonisation, la pauvreté, l'appauvrissement, l'exploitation, l'individualisme, la matérialisation des valeurs, la valorisation du matériel, la marchandisation de la vie, la virtualisation des relations humaines, la banalisation du sexe, l'idolâtrie de l'argent, l'éloignement du spirituel et la déformation de la religion … des maladies patentes et douloureuses que l'intérêt personnel nous fait oublier … d'autres latentes , insensibles mais plus dangereuses que les délices de la vie nous font voiler ...
Tag(s) : #Je pense -Donc j'ecris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :