Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://skizumberlin.files.wordpress.com/2007/08/baraka_film.jpg  Sans dialogue, "Baraka" est une réflexion sur l'histoire du monde à partir du seul langage universel existant : image, son et musique. Utilisant le format 70 mm, le réalisateur et son équipe ont parcouru le monde pendant quatorze mois, n'hésitant pas à aller dans les sites les plus reculés et les plus rares de la Terre.

  Tourné intégralement par une équipe de seulement trois personnes pendant 14 mois à travers 24 pays, les images récoltées sont non seulement parmi les plus belles vues à ce jour sur un écran mais transpirent également le cinéma comme rarement. Malgré donc cet aspect documentaire, Baraka mérite bien de figurer parmi les pièces essentielles du cinéma, utilisant sa matière pour transmettre des sensations viscérales. Parfois joyeux, parfois triste, parfois simple méditation ou constat effrayant, ce tour du monde sans aucun dialogue affiche une telle richesse dans chaque image, que chacune de ses visions prend un nouveau sens. On se prend à ressentir des vertiges devant ces paysages incroyables, mis en scène avec un sens de la photographie ne courant pas les rues. On se prend à admirer le moindre visage d'indien, d'aborigènes, ou même d'occidentaux perdus dans un monde que Baraka effleure du regard de la caméra, avec une subjectivité discrète et profondément efficace. Baraka est le chef d'oeuvre du documentaire cinématographique, auquel les Marche de l'empereur et autres voyages naturalistes tournés pour le cinéma lui doivent énormément encore aujourd'hui. Sans jamais atteindre le maître !

Tag(s) : #Mes Documentaires
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :