Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Amer chronique n’avait conscience d’être malade qu’une fois par semaine : le dimanche après-midi. Comme le travail ou la routine lui faisaient défaut pour alléger ses symptômes, il devinait alors que quelque chose ne tournait pas rond – puisque la paix de ces après-midi-là était infernale, que le temps ne passait pas, et que sa constante irritation se manifestait librement.

 

Mais le lundi arrivait, et, même s’il pestait de n’avoir jamais le temps de se reposer et se plaignait que les fins de semaine passent trop vite, l’amer oubliait aussitôt ses symptômes.

 

[Veronika décide de mourir, Paulo Coelho]

Tag(s) : #je bouquine ...

Partager cet article

Repost 0