Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://i51.tinypic.com/ebc3mc.jpg  La conception humaniste de l’éducation, en effet, veut que l’on garantisse aux enfants l’environnement le plus riche et le plus stimulant qui soit, laissant libre cours à l’impulsion créatrice : une école bien conçue devrait en donner les moyens … un de mes amis proches, venu d’Europe à l’age de quinze ans, s’était inscrit dans un lycée américain à New york. D’emblée, il a été frappé de voir que, s’il arrivait à l’école avec trois minutes de retard, il devait se présenter devant le proviseur pour recevoir une sanction. En revanche, s’il ne faisait pas ses devoirs intelligemment, s’il n’était ni créatif ni original, il ne figurait pas au tableau d’honneur mais au moins, il n’était pas convoqué dans le bureau du proviseur. Ponctualité et obéissance : telles étaient les valeurs qui devaient être inculquées.


L’originalité ou le talent, c’était bien beau, mais à l’évidence, ce n’était pas primordial.


 Un modèle éducatif qui promeut des valeurs telles que la ponctualité et l’obéissance est parfaitement adapté à la formation d’ouvriers, d’outils de production. Il ne l’est pas du tout à la formation humaniste d’individus créatifs et indépendants. Cela nous renvoie, une fois de plus, à certains présupposés sur la nature humaine, sur les forces sociales et sur les pratiques éducatives qui accordent aux capacités humaines la place qu’elles méritent

 

Pour une éducation humaniste, Noam Chomsky, Page 27, Edition L'Herne

Tag(s) : #je bouquine ...

Partager cet article

Repost 0